En Chine, la présidente du Brésil vend 35 avions Embraer

  • Português
  • English
  • Posted on April 12, 2011


    Par Julie Desné

    Dilma Rousseff rencontre son homologue chinois afin de développer leurs liens commerciaux. L’ensemble des BRIC se retrouvent pour développer leurs échanges économiques.

    Ce sont deux moteurs de la croissance mondiale qui se rencontrent cette semaine en Chine. La présidente brésilienne Dilma Rousseff rencontre aujourd’hui son homologue chinois Hu Jintao à Pékin.

    Quelques heures avant l’arrivée de la présidente brésilienne, des partenariats commerciaux étaient déjà annoncés. Les compagnies aériennes chinoises ont ainsi commandé 35 avions E190 Embraer. Cette commande est estimée à 1,4 milliard de dollars, puisque chaque appareil coûte 40 millions de dollars au prix catalogue. Sur le nombre total d’appareils commandés, vingt sont destinés à la compagnie China Southern et quinze rejoindront Hebei Airlines, une petite compagnie régionale.

    Le contrat a été signé par les ministres de l’Industrie des deux pays pendant la visite de Dilma Rousseff. La Chine a, par ailleurs, fait part de son intention d’investir dix milliards de dollars dans la production de soja au Brésil. Pékin est le premier importateur de la planète.

    Sortir d’un rôle de simple fournisseur

    En poste depuis un peu plus de trois mois, Dilma Rousseff espère renforcer les liens commerciaux entre les deux puissances émergentes. Brazilia cherche à sortir d’une relation de simple fournisseur de matières premières pour Pékin, alors que les produits «made in China» inondent le marché brésilien. Selon le China Business News, le chef d’Etat brésilien a déjà fait part de son intention de propulser le Brésil au rang de premier partenaire commercial de la Chine.

    Au cours de sa visite de cinq jours, Dilma Rousseff doit également assister à un sommet BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) qui se tiendra dans le sud du pays sur l’île de Hainan.

    Par ailleurs, les «BRIC», les quatre grands pays «émergents» en plein boom économique: le Brésil, la Russie, l’Inde et la Chine doivent se retrouver en fin de semaine, le 14 avril, afin de développerleurs échanges économiques.

    LIRE AUSSI:

    » G20: Sarkozy courtise la Chine

    Le Figaro/AC



    Rio Negócios Newsletter

    Cadastre-se e receba mensalmente as principais novidades em seu email

    Quero receber o Newsletter